mercredi 23 août 2017

Vic Anderson - 45t (1972)


1972
(Vogue)
rip 45t 320k
Comment ce fait-il qu’un gars avec une voix aussi intéressante n’ait enregistré que deux 45t ?!? Ok, l’adaptation soul du succès de Jean-François Michael est surprenante. Mais l’original « Chained And Bound », dans le style des titres puissants d’Otis Redding est excellent ! Que ce soit l’interprétation, l’orchestre et les chœurs.
Aaah, voilà l’explication ! Il a aussi enregistré sous le nom Vic Henderson, dont une version de « Just a Gigolo » disco, en 1978, irrésistiblement dansante. Il faut que je garde ce disque dans un coin de ma tête, si jamais je le croise…

A) If It's All I Can Have (Adieu jolie Candy)

B) Chained And Bound ⭐⭐⭐⭐

lien de secours

mardi 22 août 2017

Burt Blanca - Rock'n'Roll In Memoriam Vol.5 (1970)


1970
(National Records)
rip 33t 320k
Au mois de novembre 2015 j’écrivais à propos du vol.6 ceci « Burt Blanca est étonnant… Ce n’est pas un guitariste de génie et au chant il se débrouille comme il peut. Mais malgré tout il a un style bien à lui, qu’importe le genre qu’il aborde. Yéyé, rock, soul, variété… ce n’est jamais ni sublime, ni très mauvais. Je pense donc qu’il a parfaitement sa place sur le bon craignos ! ». Et bien, en ce qui concerne le vol.5 que je vous propose aujourd’hui, il n’y a pas un mot à changer. Ceux qui n’aime pas peuvent dés à présent passer à autre chose :)
A noter quand même le soin tout particulier apporté au choix de la photo de pochette, qui d’évidence a donné furieusement envie aux clients de se précipiter vers les caisses des disquaires le 33t sous le bras, ou ailleurs !

- Sweet Little Sixteen


Blanca c’est dans le lien

lundi 21 août 2017

The Jaye Bros - 45t (1958 rééd. 1968)

1958 rééd. 1968
(Frankie Music)
rip 45t 320k
The Jaye Bros n’a apparemment enregistré que deux 45t. Celui que je vous propose est celui qui a le mieux marché, « Rag Mop » figurant sur quelques compilations de vieux Rock et Doo Wop des 50s et 60s.
Suivant les éditions la face B change. A l’origine c’était « The Old Two Beat ». « Ain't Nobody Here But Us Chickens » se trouvant sur toutes les éditions de 1968.
« Rag Mop » est un morceau réjouissant qui mélange le style Doo Wop à un rythme proche du rock’n’roll. Le groupe est vraiment bon, et il est étonnant qu’il n’ait pas plus enregistré.
« Ain’t Nobody Here But Us Chickens » est du même tonneau.
Je ne suis pas vraiment spécialiste de cette période, mais je rapprocherais ce groupe de Fats Domino, Bill Haley et Spike Jones pour le côté déconnant.
Une nouvelle fois c’est un 45t acheté au feeling. J’ai eu du pif ! :)

A) Rag Mop (Mills - Anderson)

B) Ain’t Nobody Here But Us Chickens (Whitney - Kramer)

lien de secours

dimanche 20 août 2017

Herb Alpert - Maxi (1979)


1979
(A&M)
rip maxi 320k
Qui ne connaît pas la pochette de l'album « Whipped Cream & Other Delights » de Herb Alpert ! Une référence en matière de pochettes kitsch ! A l'époque accompagné par le groupe Tijuana Brass (jusqu'en 1969 exactement), il vendra des palettes de disques dans les '60. Mélange de musique jazz, latino et pop.
Les titres de ce maxi proviennent de l'album « Rise » de 1979, autre grand succès. Le son et les arrangements, en phase avec l'époque sont somptueux ! Bizarrement, la version longue de « Rotation » n'a pas été reprise sur les rééditions de l'album. D'où l'envie de la proposer, ainsi que la face B (son CD), magnifique également. 
La particularité de ce maxi est d'être transparent. J'ai d'ailleurs hésité à l'acheter sur la broc, il y a quelques années. Car il est impossible d'y voir les défauts par rapport à un vinyl noir. J'ai donc croisé les doigts jusqu'au moment où je l'ai posé sur la platine. Et à l'écoute, vous constaterez que j'ai été verni...

A) Rotation (version longue) 6:44

B) Behind The Rain 5:33

lien de secours

NOUVEAU LIEN : Le Grand Cinéma & Philippe Pujolle - 45t (1982)

Le Grand Cinéma & Philippe Pujolle - 45t (1982)
Suite à la demande d'une nouvelle liane...

samedi 19 août 2017

Gilles Dreu (1969)

1969
(Disc’Az)
rip 33t 320k
(merci Gaby)

⭐⭐⭐

Voici le deuxième album. Et comme celui proposé dernièrement, chacune des chansons est un bijou. Textes et musiques sont variés et remarquablement interprétés. J’aurai pu choisir toutes les chansons pour l’extrait, mais j’ai retenu « Dieu pardonne moi pas » car c’était assez gonflé, provocateur, d’évoquer aussi clairement cet état d’esprit !

- Dieu pardonne moi pas


Dieu pardonnera-t-il le lien ?